skip to Main Content

Permettre à chacun d’accéder à son excellence

Permettre à chacun d’accéder à son excellence

croix-v2

TUTELLE

Les Filles du Cœur de Marie

« Le nom que nous avons le bonheur de porter de Filles du Cœur de Marie doit nous rappeler que nous devons surtout travailler à former notre intérieur sur le Modèle qui nous est donné. »

La congrégation est fondée par Pierre-Joseph de Clorivière (1735-1820) prêtre de la Compagnie de Jésus, avec Adélaïde-Marie Champion de Cicé (1749-1818) afin de préserver la vie religieuse en France, interdite à la suite du décret du 13 février 1790 par l’Assemblée constituante de 1789.

Clorivière pense à une institution où les religieuses se consacrent à Dieu par des vœux religieux, en vivant dans le monde sans habit religieux particulier,  anticipant ainsi les instituts séculiers.
Ce projet est approuvé le 18 septembre 1790 par MgrGabriel Cortois de Pressigny, évêque de Saint-Malo ; le 2 février 1791 a lieu la première consécration.

La discrétion indispensable à l’origine, caractérise encore aujourd’hui les Filles du Cœur de Marie et permet une présence en tous milieux.

A l’exemple d’Adélaïde de Cicé, qui ressentait profondément toute souffrance ou détresse matérielle et spirituelle, elles participent à construire avec d’autres un monde plus juste et plus fraternel où les droits et la dignité de toute personne sont respectés.

La Société est ouverte aux besoins des temps et des lieux :
son charisme lui permet de répondre à toutes sortes d’appels de l’Eglise et du monde.

L’expansion de la Société des Filles du Cœur de Marie sur les quatre continents rejoint le « pourquoi pas dans tout l’univers ? »
de l’inspiration du Père de Clorivière.

Les Filles du Cœur de Marie sont aujourd’hui 1 065 dans le monde et présentes dans 31 pays :

En Europe : Allemagne, Angleterre, Belgique, Espagne, France, Irlande, Italie, Portugal, Suisse
En Afrique : Bénin, Burkina Faso, Ethiopie, Kenya, Madagascar, Rwanda
En Amérique : Argentine, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Equateur, Etats-Unis, Guatemala, Haïti, Mexique, Pérou, Venezuela
En Asie : Inde, Japon, Pakistan, Philippines

La maison-mère est rue Notre-Dame-des-Champs à Paris.

En savoir plus

HISTORIQUE

LE GROUPE SCOLAIRE JEANNE D’ARC : UN ETABLISSEMENT SOUS TUTELLE CONGREGANISTE

LES FONDATEURS :

En 1790, dans la tourmente révolutionnaire, l’Assemblée Constituante interdit les vœux religieux et supprime les congrégations.

C’est dans ce contexte très difficile pour l’Eglise de France que le Père Pierre-Joseph de Clorivière et Marie-Adélaïde de Cicé vont inventer une nouvelle forme de vie religieuse : être consacré à Dieu tout en continuant à travailler dans le monde, au services des plus pauvres, sans costume religieux, sans résidence commune obligatoire, disséminés dans la population.

Le 2 février 1791, deux sociétés religieuses sont créées en même temps :
La Société du Cœur de Jésus, pour les hommes
La Société des Filles du Cœur de Marie, pour les femmes.

Marie-Adélaïde de Cicé commence donc son apostolat à St Malo avec 11 autres compagnes, dans le secret absolu. Il s’agissait à l’époque d’une question de vie ou de mort.

Elle rejoint le Père de Clorivière à Paris en novembre 1791. Tous deux se cachent rue Cassette et travaillent clandestinement à développer les deux sociétés.

En 1792, les prêtres et religieux qui n’ont pas prêté serment, sont poursuivis, emprisonnés et guillotinés.

En 1804, le pape Pie VII approuve les deux projets de sociétés religieuses : il fallait sauver la France menacée de déchristianisation.
Malgré les dangers – plusieurs membres sont guillotinés en raison de leur fidélité à Jésus Christ – la Société des Filles du Cœur de Marie connaît un développement rapide dès les premières années : elle offre dans l’Eglise une vie religieuse d’un style nouveau, en avance sur son temps par sa modernité.

Le Pape Léon XIII reconnaît définitivement la Société comme « Congrégation de Droit Pontifical » le 18 juin 1890.

Aujourd’hui, les Filles du Cœur de Marie sont présentes sur tous les continents.
Elles mettent leurs talents et leurs énergies au service du monde et de l’Eglise, dans une écoute attentive des besoins les plus urgents. L’absence de signe distinctif et d’apostolat particulier leur permet d’être présentes en plein monde et en tous milieux.

HISTORIQUE DE LA FONDATION DE L’ECOLE

En 1656, Louis XIV publie un édit ordonnant l’arrestation de tous les mendiants et vagabonds. Bicêtre fait partie des établissements choisis pour enfermer ces pauvres. Une nouvelle carrière commence, entre prison et hospice.

Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles se développe une vie sociale et commerciale autour de l’établissement, notamment au nord, le long du chemin qui mène à Paris (aujourd’hui rue du Général-Leclerc).

Suite à la retraite de Russie de l’armée de Napoléon, en 1812, de nombreux vétérans de l’armée sont accueillis à l’hospice de Bicêtre. Un cabaretier astucieux ouvre alors un établissement appelé de « Au Sergent du Kremlin », souvenir de la forteresse moscovite. Le quartier prend progressivement le nom de Kremlin, qui apparaît pour la première fois en 1832, sur une carte d’état-major. Les bidonvilles sont légions car la zone est située sur les anciennes fortifications et décrétée non constructible.

Au service des plus défavorisés au Kremlin-Bicêtre

En 1893, Mademoiselle Mesnager, Fille du Cœur de Marie, réunit quelques fillettes vagabondes pour les occuper. Malgré le peu d’attrait de la cabane de planches dans un terrain boueux, le nombre « d’élèves » grandit rapidement.

Une petite école s’ouvre en 1895 ainsi qu’une chapelle et un « fourneau économique », l’ancêtre des soupes populaires, des restos du cœur, car la misère est grande dans ce quartier.
Cette école a pour vocation de sortir les petites filles de la misère en leur donnant une instruction qui leur permette de trouver un emploi comme lavandière ou de tenir une maison. Les travaux ménagers sont mis à l’honneur.

Le 13 décembre 1896, un texte de loi établit la séparation de Gentilly et du Kremlin-Bicêtre, venant confirmer un éloignement de fait. Le premier maire est Eugène-Thomas, élu le 12 février 1897.
La municipalité est anti cléricale, un décret interdit de porter l’habit sur la commune. Les Filles du Cœur de Marie peuvent rester car elles n’ont pas de costume religieux.

La chapelle de l’école devient le seul lieu de culte du Kremlin Bicêtre.

En 1900, les Filles du Cœur de Marie ouvrent une école de garçons, deux patronages, un vestiaire, une œuvre de layette, le Pain de Saint Antoine, un dispensaire, un Secrétariat du peuple (ancêtre des services d’Assistance Sociale), des jardins ouvriers et l’été, une colonie de vacances.
La Chapelle du Cœur Immaculée de Marie est fermée en 1904 comme beaucoup d’autres. Mais, sous la pression des habitants, la municipalité la rend au culte en1906.

En 1960, les deux écoles sont placées sous contrat simple avec l’Etat.

En 1978, la mixité devient la règle en commençant par le CP et devient totale en 1984. Les deux écoles fusionnent en une seule

En 1980, Mademoiselle Danger, Provinciale, fait construire le premier collège.

Dans les années 90, puis de 2007 à 2009 de grands travaux sont engagés avec la construction de deux nouveaux bâtiments pour agrandir le collège et les parties administratives et la rénovation du bâtiment primaire.

Aujourd’hui, le groupe scolaire Jeanne d’Arc continue sa mission d’éducation et d’évangélisation en accueillant plus de 700 élèves de tous les horizons et :

«permettre à chacun d’accéder à son excellence»

PROJET EDUCATIF

Le groupe scolaire Jeanne d’Arc continue sa mission éducative d’évangélisation.
Nous accueillons aujourd’hui plus de 700 élèves de la petite section de maternelle à la classe de 3ème.

Notre ambition 

Offrir à tout jeune qui nous est confié un vivre ensemble harmonieux, dans la richesse et la complémentarité des différences :

En aidant chaque élève à s’ouvrir aux autres dans le respect des différentes cultures, de la connaissance du monde et de sa diversité,

En accompagnant chacun d’entre eux dans son cheminement spirituel.

Lui permettre de découvrir le monde dans lequel il est appelé à s’engager :

Faire prendre conscience à chacun des exigences de la vie en collectivité,

Faire prendre conscience des responsabilités de chacun dans un monde en constante évolution,

Etre attentif à l’autre à la lumière de l’Evangile.

L’aider à se connaître, se construire et à développer les potentialités de sa personne en devenir :

Étant attentif à la réussite de chacun dans une exigence bienveillante

Donnant la possibilité de se situer et de progresser.

« Par un effort de promotion humaine, les filles du Cœur de Marie préparent un avenir plus chrétien. Par des activités éducatives, culturelles et sociales, elles contribuent à changer les mentalités et les habitudes« .

(Mlle de Cicé 1791)

En témoignant des valeurs de foi, d’espérance et d’amour :
Valeurs de foi : « je crois en toi »
Valeurs d’espérance : « tu as des capacités, tu peux mener ton travail à bien »
Valeurs d’amour : « je suis là pour t’accompagner, tu peux compter sur moi »

ORGANIGRAMME

Mme Hakima KARAR
Mme Néna BRATINCEVIC
Personnel d’accueil

Mme Ida ALI OURO NILLE
Adjointe en pastorale

Mme Caroline EL JANATI
Coordinatrice du Groupe Scolaire
Chef d’établissement Collège

M. Alexandre PICQUENARD
Chef d’établissement Ecole

Mme Sandrine LAFARGE
Assistante de direction

Mme Fadia KLEIN
Comptable gestionnaire

Mme Hakima KARAR
Assistant administratif Ecole-Collège

Mme Aurélie FORT
Responsable de la Vie Scolaire

photo-groupe-scolaire-equipe

Communauté éducative Groupe Scolaire Jeanne d’Arc

DOCUMENTS ADMINISTRATIFS

Coût de la scolarité

REGLEMENT FINANCIER

ATTESTATION D'ASSURANCE

REGLEMENT FINANCIER

ATTESTATION D'ASSURANCE

Horaires d’ouverture du groupe scolaire
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 sauf mercredi de 8h à 12h30

2/14 Avenue du Repos – 94270 Le Kremlin-Bicêtre
Tél. : 01.46.72.02.82 – Courriel : contact@jakb.fr

Horaires d’ouverture du groupe scolaire
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 sauf mercredi de 8h à 12h30

2/14 Avenue du Repos – 94270 Le Kremlin-Bicêtre
Tél. : 01.46.72.02.82 – Courriel : contact@jakb.fr

Back To Top